Des oreilles et un pied de cochon à la pause dîner.

Des oreilles et un pied de cochon à la pause dîner.

Il y avait un panneau publicitaire à moins de deux mètres du mur. Il faisait nuit et les néons brillaient fort sur ce mur blanc. Je me suis mis derrière le panneau et les gens qui passaient se demandaient ce que je prenais en photo, certains scrutaient le mur pour être sûrs qu’ils n’avaient rien loupé, si quelque chose ne leur avait pas échappé.


https://farm6.staticflickr.com/5589/14654916478_fcd176025b_k.jpg

Il y avait un panneau publicitaire à moins de deux mètres du mur. Il faisait nuit et les néons brillaient fort sur ce mur blanc. Je me suis mis derrière le panneau et les gens qui passaient se demandaient ce que je prenais en photo, certains scrutaient le mur pour être sûrs qu’ils n’avaient rien loupé, si quelque chose ne leur avait pas échappé.


https://farm6.staticflickr.com/5589/14654916478_fcd176025b_k.jpg

Le métro de Chengdu est en pleine construction. Il n’y a que deux lignes ouvertes (une nord-sud l’autre est-ouest et elle se croisent sous la place centrale de la ville, la place Tianfu) mais cinq autres sont prévues. Dans les rues il y a donc tout un tas de barrières de chantier derrière lesquelles des grosses machines font un sacré bazar. J’ai aperçu un tunnelier et vu des morceaux de structures en béton à quelques mètres sous le niveau de la chaussée mais quand il s’agit de construire une station entière ça fait un grand trou et ça bloque parfois la rue entière. Comme c’est une ville qui se construit pour la voiture individuelle il reste de grandes avenues de plusieurs dizaines de métres de large (parfois 2x5 ou 2x6 voies avec les couloirs de bus - pistes cyclables) qui ne sont pas bloquées mais on voit quand même souvent des embouteillages aux heures de pointe.

Ici il est 21h et la lumière du fer à souder est sacrément puissante. Il y a quelques jours j’ai vu un type en utiliser un qui brillait aussi fort pour réparer son triporteur et je me suis demandé comment il faisait pour supporter ça sans se brûler les yeux.

Le métro de Chengdu est en pleine construction. Il n’y a que deux lignes ouvertes (une nord-sud l’autre est-ouest et elle se croisent sous la place centrale de la ville, la place Tianfu) mais cinq autres sont prévues. Dans les rues il y a donc tout un tas de barrières de chantier derrière lesquelles des grosses machines font un sacré bazar. J’ai aperçu un tunnelier et vu des morceaux de structures en béton à quelques mètres sous le niveau de la chaussée mais quand il s’agit de construire une station entière ça fait un grand trou et ça bloque parfois la rue entière. Comme c’est une ville qui se construit pour la voiture individuelle il reste de grandes avenues de plusieurs dizaines de métres de large (parfois 2x5 ou 2x6 voies avec les couloirs de bus - pistes cyclables) qui ne sont pas bloquées mais on voit quand même souvent des embouteillages aux heures de pointe.

Ici il est 21h et la lumière du fer à souder est sacrément puissante. Il y a quelques jours j’ai vu un type en utiliser un qui brillait aussi fort pour réparer son triporteur et je me suis demandé comment il faisait pour supporter ça sans se brûler les yeux.